Risque épizootique de l'Influenza aviaire en France :

attentionLe 27 novembre 2020 : Le risque épizootique est qualifié d' élevé sur l'ensemble du territoire NATIONAL !

 


27-11-2020 ; Les informations du jour :

A ce jour et hors restrictions dues au confinement, les conditions de dérogations en niveau élevé sont les suivantes :

Pour la chasse du gibier d’eau

  1. Rappel : seuls sont concernés par ces restrictions les appelants anatidés ;

  2. Sur le lieu de détention, les appelants doivent être strictement séparés des autres types d’oiseaux (volailles, oiseaux d’ornement) et doivent être confinés ;

  3. Le transport des appelants est interdit ;

  4. seule l’utilisation des appelants déjà présents sur le site de chasse est autorisée et ils peuvent être à l’eau (avancée par rapport à 2016) ;

  5. Le détenteur ne doit pas se rendre dans un élevage de volailles dans les 48h suivant la chasse ;

  6. Le nombre d’appelants à l’eau doit être limité à 30 appelants ;

  7. Tout le matériel doit être nettoyé et désinfecté ;

  8. Des appelants utilisés pour la chasse devront faire l’objet d’analyses en fin de saison de chasse.

Pour les lâchers de gibier à plume

  1. Seuls les lâchers de galliformes (Faisans, perdrix )peuvent avoir lieu, les lâchers d’anatidés sont interdits ;

  2. L’éleveur fournisseur doit réaliser un transport sécurisé après avoir obtenu une dérogation auprès de sa DDCSPP (valable 15 jours) ;

  3. Le responsable de la société de chasse qui réceptionne le gibier devra signer et conserver une attestation sur l’honneur (qui restera valable toute la saison de chasse) et s’engager sur les points suivants :

      • Les lâchers doivent précéder une action de chasse ;
      • Les oiseaux seront tirés rapidement après le lâcher et dans des quantités importantes pour que la densité locale n’augmente pas (en adaptant le nombre d’oiseaux lâchés au nombre de chasseurs présents etc.) ;
      • Le lâcher doit être réalisé dans un territoire éloigné des zones de chasse au gibier d’eau.

Une demande auprès de Monsieur le préfet de la Mayenne a été faite pour reporter les dates de fermeture de certaines espèces de petit gibier (Lièvre, faisans et perdrix). Nous vous tiendrons informés.

6-11-2020 ; Les informations du jour :

Depuis la confirmation du premier cas positifs dans l'avifaune sauvage au virus influenza aviaire hautement pathogène de sous-type H5N8 le 23 octobre 2020 aux Pays Bas, le nombre de cas dans la faune sauvage ne cesse de croitre en Europe.Les autorités compétentes ont confirmé dans l'avifaune libre 15 cas aux Pays Bas et 13 cas en Allemagne. Egalement deux foyers d'IAHP en élevages ont été confirmés aux Pays Bas, mais également au Royaume Uni. Ils concernent des élevages de poulets de chair reproducteurs situés l'un au Cheshire, proche du Pays de Galles, dans le Royaume Uni et l'autre dans la région Utrecht aux Pays Bas.

Tous les cas (en dehors du cas britannique) sont situés en bordure des mers du Nord et baltique, ce qui est cohérent avec un couloir de migration.

Au vu de cette situation fortement évolutive indiquant une dynamique d'infection aux virus IAHP liée à la faune sauvage migratrice située dans un couloir actif de migration qui traverse la France, le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a décidé, après concertation avec l'ensemble des opérateurs des filières concernées et de la Fédération nationale des chasseurs, de relever le niveau de risque de "modéré" à "élevé" dans les départements situés dans les deux principaux couloirs migratoires traversant le territoire.

L'élévation du niveau de risque induit l'application dans l'ensemble du département de la Mayenne, de mesures de prévention fixées à la fois par l'arrêté du 16 mars 2016 et par celui du 8 février 2016 relatif à la biosécurité en élevage de volailles.

Les mesures induites par le niveau de risque « élevé » sont principalement pour les chasseurs :

  • l'interdiction de transport et de lâcher de gibiers à plumes.
  • l'interdiction de l'utilisation d'appelants.

Mais aussi :

  • la claustration des volailles ou protection de celles-ci par un filet avec réduction des parcours extérieurs.
  • l'interdiction de l'organisation de rassemblements et la participation des volailles originaires des zones concernées dans les zones au risque « négligeable ».
  • la surveillance clinique quotidienne dans les élevages commerciaux et non commerciaux.
  • l'interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée de la France.
  • la vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.

 

 


4-11-2020 ; Les informations du jour :

Evolution de la situation de l'IAHP en Europe :

Depuis les premiers cas d'Influenza Aviaire Hautement Pathogène (IAHP) H5N8, confirmés aux Pays-Bas le 23 octobre dernier, de nombreux autres cas ont été déclarés, principalement chez les oiseaux sauvages (8 aux Pays-Bas, 13 en Allemagne) et en élevage (1 au Pays-Bas, 2 au Royaume-Uni). Il semblerait que les déclarations de mortalité pour cause d'IAHP s'accélèrent ces derniers jours. De nombreuses espèces différentes sont touchées, aussi bien des anatidés (cygnes tuberculés, canards siffleurs, bernache nonette), que des rapaces. La souche de virus H5N8 ayant causé de la mortalité d'oiseaux en Russie et au Kazakhstan, est celle qui est retrouvée dans la grande majorité de ces cas en Europe. Elle semble proche de celle ayant circulé en France à l'hiver 2016-2017.

Passage au niveau de risque élevé dans les ZRP et les zones à forte densité d'élevages de volailles plein air :

Cette situation très évolutive a amené le Ministère en charge de l'agriculture à décider d'un passage des Zones à Risque Particulier (ZRP = les zones humides), ainsi que des zones à fortes densités en élevages de volailles plein air, au niveau de risque élevé.

L’arrêté devrait sortir demain.

Conséquences pour la chasse au gibier d'eau et pour les lâchers d'oiseaux :

Dans ces zones-là le transport et l'utilisation des appelants pour la chasse au gibier d'eau sont interdits, ainsi que les lâchers de gibier. En 2016-2017 nous avions pu obtenir des dérogations pour l'utilisation des appelants déjà sur site de chasse et pour les lâchers de perdrix et faisans dans ces ZRP. Les lâchers de canards y sont interdits sans possibilité d'y déroger. Les autres territoires français restent en niveau de risque modéré.


Texte de réfèrence relatif aux niveaux du risque : 
Arrêté du 16 mars 2016 relatif aux niveaux du risque épizootique en raison de l'infection de l'avifaune par un virus de l'influenza aviaire hautement pathogène et aux dispositifs associés de surveillance et de prévention chez les volailles et autres oiseaux captifs.
Communes de la Mayenne en ZRP : voir la liste des communes en Mayenne.

  

 

 

Pour en savoir plus :

MESURES DE LUTTE CONTRE L'INFLUENZA AVIAIRE HAUTEMENT PATHOGENE